Eriger une clôture : les obligations légales

Vous envisagez d’ériger une clôture pour sécuriser l’entrée à votre propriété ? Il faut reconnaitre que cela est une bonne idée. Toutefois, il faut faire attention à faire les choses selon les règles afin d’éviter des problèmes. Voici les obligations légales que vous devriez connaitre avant d’ériger une clôture.

Permis de construire ou déclaration des travaux ?

Normalement, vous n’êtes plus obligé de demander un permis de construire si vous voulez installer une clôture. Vous n’aurez même pas besoin de faire une déclaration des travaux au niveau de la mairie si la clôture ne dépasse pas les 2 m de hauteur. Toutefois, vous devez savoir que tout dépend aussi de la commune dans laquelle vous vous retrouvez. Effectivement, certaines obligent la déclaration des travaux, peu importe la clôture à ériger tandis que d’autres sont plus souples. Ainsi, la meilleure option qu’il vous reste avant de prendre une décision est de vous référer au PLU de votre commune surtout si vous habitez près d’une zone protégée. Ce document vous informera sur tous les détails à respecter concernant la mise en place d’une clôture.

Les distances à respecter

Il est important de bien respecter les distances qui vous séparent de vos voisins quand vous déciderez d’ériger une clôture. Il est recommandé de discuter de votre projet avec eux avant de commencer. Cela vous évitera aussi des ennuis. En plus du partage des frais de la construction, le fait d’en parler vous donnera en même temps l’opportunité de choisir une clôture à cheval sur les deux parcelles. Vous ne souhaitez pas discuter du projet avec vos voisins ? Dans ce cas, vous devriez faire attention à ne pas piétiner une partie de leur parcelle si vous ne voulez pas avoir des ennuis. Effectivement, ils ont parfaitement le droit de demander la démolition de votre mur de clôture auprès d’un tribunal au cas où cela se produirait.

Quelle hauteur pour votre clôture ?

Au cas où votre commune n’émettrait pas son opinion concernant la hauteur maximale de la clôture que vous pouvez ériger ? Dans ce cas, vous ne devez pas dépasser les 2.60 m de hauteur si vous habitez une commune avec moins de 50 000 habitants. Au-delà de ce nombre de populations, vous devriez bâtir une clôture de 3.20 m au minimum. Si vous habitez sur un lotissement, il suffit de vous référer au cahier des charges vu que les règles concernant les clôtures doivent y être inscrites. En outre, il faut faire attention à bien préserver l’ensoleillement dans la cour et dans la maison quand on érige une clôture. Dans tous les cas, il est important que les arbres ne soient pas plus haut que la clôture.

Que dire des servitudes ?

Afin de bien respecter les servitudes, vous pourriez prendre quelque temps pour lire la Loi numéro 89-413 du 22 juin 1989. Dans tous les cas, vous devriez faire en sorte que la clôture ne gâchera pas le plan de dégagement. D’un autre côté, vous devez donner un passage à vos voisins qui possèdent des terrains enclavés. À savoir que la préfecture doit être informée de la nécessité de servitudes avant d’ériger votre clôture. Notons que la mairie peut toujours refuser la mise en place d’une clôture si celle-ci fait obstacle à la circulation des piétons ainsi que des véhicules.


Les atouts d’un portail en métal

Outre d’assurer la sécurisation de votre demeure, votre portail est le premier élément aperçu par vos visiteurs. Aussi, que vous envisagiez d’investir dans un modèle coulissant ou un modèle battant, ne prenez pas à la légère le choix du matériau de votre portail. Dans ce billet, découvrez les atouts d’un portail en métal.

Le portail en métal : un portail aux nombreux avantages

Miser pour un portail en métal ? C’est opter pour la sécurité avant tout. Faut-il encore rappeler que le métal est un matériau particulièrement solide ? Avec celui-ci, vous êtes certain de ne pas investir dans un nouveau portail avant de nombreuses années. Une grande résistance aux chocs ainsi qu’une grande longévité, voilà les promesses en effet. Son côté esthétique figure également parmi les atouts du portail en métal.

Côté prix, comparé à un portail en alu, le portail en métal est moins cher également. Eh oui, le métal figure parmi ces matériaux affichant un bon rapport qualité/prix.

Les options qui s’offrent à vous

Lors de l’achat d’un portail en métal, vous aurez le choix entre le portail en acier et le portail en fer forgé. L’acier comme vous le savez certainement est un alliage très résistant de fer et de carbone. Ce matériau se distingue par sa robustesse, sa résistance et sa légèreté. En plus d’assurer une solidité exemplaire, un portail en acier est plus facile à installer et à manipuler. L’imperméabilité à la pluie et la résistance aux chocs restent également des avantages indéniables.

Du fait de la malléabilité de l’acier, vous disposez d’un très grand choix, côté forme de votre portail. Modèle rectangulaire, oblique, arrondi ou autre, le choix vous appartient. Et que devez-vous choisir entre un portail en acier plein, ajouré ou semi-ajouré ? Là encore, le choix vous appartient. Pour ce qui est du coloris, tout est question de préférence.

Cependant, la corrosion est le principal ennemi de l’acier. Pour prolonger la durée de vie du portail, un traitement anticorrosion reste indispensable ainsi. La galvanisation à chaud et le thermo laquage sont aussi recommandés afin d’éviter la dégradation. Pour éviter toute mauvaise surprise, assurez-vous que votre portail est traité adéquatement et surtout, ne faites pas l’impasse sur l’entretien.

Et qu’en est-il du portail en fer forgé ? Celui-ci se distingue par son côté chic avant tout. En plus d’être particulièrement élégant, le portail en fer forgé est solide également. Il assure ainsi une sécurité supplémentaire contre les tentatives d’effraction. A la différence, d’un portail en acier, ceci est plus lourd toutefois. Les traitements antirouille et anticorrosion restent indispensables pour prolonger la durabilité, mais aussi, pour une excellente résistance aux intempéries. Tout comme l’acier, le fer forgé offre diverses possibilités côté styles, formes et coloris.


Comment automatiser son portail ?

Le pilotage à distance est considéré comme le principal avantage de la motorisation. Un portail motorisé vous permet de profiter d’un confort exceptionnel. C’est également une solution de sécurité pratique et efficace. Actuellement, on peut trouver sur le marché des portails qui sont déjà motorisés. Sachez que vous pouvez automatiser vous-même votre portail en achetant le système d’automatisme adapté. C’est une réalisation tout à fait facile. Trouvez ici les différentes étapes nécessaires pour motoriser votre portail.

Bien étudier votre portail existant

Vous avez déjà un portail battant ou coulissant ? On vous recommande donc de commencer par en savoir plus sur le type d’ouverture de votre portail. Sachez que vous n’allez pas choisir le même système de motorisation pour un portail coulissant et pour un portail battant. Il serait également important de prendre en compte les dimensions de votre ouverture. Pour pouvoir mettre en place le système, vous devez également prendre les mesures des poteaux. Il serait aussi important de savoir s’il y a une possibilité d’enterrer une gaine électrique ou une motorisation solaire.

Un portail motorisé doit être relié au courant porteur ou à un système solaire. On vous propose de vérifier si la réalisation d’un raccordement peut être réalisée lors de l’aménagement de votre portail.

Les motorisations pour portail coulissant

Vous disposez d’un portail coulissant ? Sachez qu’en motorisant votre ouverture, vous aurez la chance de profiter d’un style innovant et élégant. Un portail coulissant automatisé est parfait si vous disposez d’un terrain en pente. Pour un portail coulissant, vous aurez la chance de choisir entre le système autoportant et le système à rail. En optant pour une motorisation autoportante, il vous suffit de la fixer le moteur au sol et de mettre en place un rail pour que le vantail puisse coulisser facilement. En ce qui concerne la motorisation à rail, elle est destinée à des portails assez lourds comme les modèles en acier. Ce type d’automatisme est composé d’un rail et d’un poteau de guidage pour permettre à votre portail glisser.

Les automatismes pour portail battant

Si vous avez décidé de mettre en place un portail battant, vous pouvez opter pour la mise en place d’une motorisation à bras articulés. C’est le système le plus convoité grâce à son installation et son utilisation facile. Ce type de motorisation imite le geste naturel du bras. Il y a également la motorisation à vérins qui s’adapte parfaitement au portail battant. Ce modèle se pose discrètement sur les vantaux. Ce système parfait pour un portail à deux battants en fer ou en aluminium. Pour terminer, vous pouvez également miser sur un automatisme enterré. Comme l’indique son nom, elle consiste à intégrer la motorisation dans le sol. Ce système demande des travaux assez complexes. Pour son installation vous devez faire appel au savoir-faire d’un professionnel. Une motorisation à enterrée vous permet de profiter d’une solution plus esthétique et d’un gain de place impressionnante.

Afin de profiter d’une installation de qualité, on vous recommande toujours demander l’aide d’un professionnel. Cette solution va vous permettre également de gagner encore plus de temps et d’un service après pose.


Guide pour choisir son portail de maison

Faire le choix d’une structure d’ouverture comme le portail n’est pas une mince affaire parce que nombre de paramètres sont à prendre en compte. De ce fait, il convient de bien s’informer avant de prendre une décision afin de ne pas regretter l’investissement. En l’occurrence, le matériau de fabrication, le mode d’ouverture, l’esthétique et encore d’autres facteurs sont à considérer. Ce guide va vous aider à y voir plus clair.

Types de portails disponibles

En règle générale, les portails peuvent être divisés en deux grandes catégories. Et c’est en fonction de son système d’ouverture qu’il faut faire la distinction. À ce titre, vous avez le choix entre un portail battant et un portail coulissant.

Le portail battant peut-être disponible avec un seul ventail, deux vantaux voire même trois vantaux. C’est en fonction de l’espace disponible pour le reculement que vous devez choisir. Dans la majorité des cas, les utilisateurs optent pour une ouverture vers l’intérieur, mais il est aussi possible de réaliser une ouverture vers l’extérieur si l’emplacement de votre propriété le permet.

En outre, le portail coulissant est choisi par ceux qui n’ont pas assez de place pour le reculement. Donc, ce sont ceux qui ne disposent pas d’un grand jardin. Pour être plus exact, ce type de portail est idéal pour gagner de la place dans la cour ou le jardin.

Les matériaux

Comme pour le cas de n’importe quelle autre menuiserie, les matériaux de construction disponibles sont nombreux. Il y a le bois, l’aluminium, le PVC, le fer forgé et la combinaison de matériaux mixtes. Ce qui implique qu’il est tout à fait possible de personnaliser le portail afin qu’il soit le plus original possible.

Puisque le matériau est un facteur décisif par rapport au budget, il convient de connaitre le prix de chacun d’entre eux afin d’établir le budget nécessaire. Mais l’inverse est aussi possible parce que vous pouvez choisir le matériau qui correspond à votre budget pour faire facile. En l’occurrence, le bois et le PVC sont ceux qui sont les plus abordables. Après, le fer forgé est également très accessible, mais en raison du fait qu’il demande un certain niveau d’entretien, ce critère doit encore être pris en compte. Pour finir, s’agissant de l’aluminium, ceux qui ont un budget élevé sont les plus attirés par ce modèle. C’est surtout son esthétique et sa grande résistance qui font ses atouts.

Le genre de modèle

Certes, tout le monde veut acquérir un portail nouvellement sorti, mais ce n’est pas encore possible parce que la modernité a un prix. Ce fait, il n’est pas du tout interdit de faire l’acquisition des modèles anciens à condition qu’ils puissent répondre à vos attentes.

Pour ceux qui ont vraiment envie d’avoir un portail à la fois pratique et atypique, optez pour un portail motorisé. Cela représente un très grand avantage tant sur la sécurité que sur l’esthétique de votre résidence. Mais pour cela, notez que vous devez encore réserver un autre budget parce que la motorisation de portail est un autre investissement.


Pourquoi miser sur le portail en PVC ?

Outre ses avantages en matière de sécurité, un portail peut également devenir un élément indispensable pour la décoration de votre extérieur. Mais, afin de tirer profit de cet atout, vous devez bien évidemment, savoir choisir le modèle de votre portail. Différents modèles vous sont offerts sur le marché. Le portail en PVC est tout à fait en mesure de répondre à ces attentes. À la fois, robuste et esthétique, ce matériau vous permet de profiter d’un portail parfait.

Tout savoir sur le portail en PVC

Le polychlorure de vinyle ou le PVC est un matériau très prisé dans le secteur de la menuiserie. Et cela est loin d’être un hasard. Sachez que grâce à sa robustesse, le PVC est considéré comme le matériau parfait pour la réalisation de meubles d’extérieurs et de portails. Celui-ci s’adapte parfaitement aux contraintes extérieures. En effet, le PVC résiste parfaitement à l’eau, au feu et aux rayons ultraviolets. Si vous exigez un portail qui promet une longévité, ce modèle est fait pour vous. Il ne se déforme pas facilement. Ainsi, il est considéré comme la solution parfaite pour répondre à vos besoins de sécurité. Il promet une excellente résistance aux chocs. Si jamais, il se raye ou s’il reçoit un choc, votre portail en PVC se répare facilement.

Il est aussi important de savoir que le PVC est un matériau étanche. Ce qui lui permet d’être facile à entretenir. Il vous suffit de lui donner un simple coup de chiffon ou d’éponge humide. Cela vous permet de le nettoyer et d’ôter la poussière ou les saletés puisqu’elles ne peuvent pas s’y incruster. Vous pouvez opter pour de l’eau savonneuse pour redonner une jeunesse à votre portail en PVC.

Le prix d’un portail en PVC

Le PVC est de loin considéré comme le matériau le moins cher du marché. C’est un matériau qui est tout à fait facile à manier. Ainsi, le prix de sa fabrication et de son installation est moins onéreux, comparer aux prix des modèles en acier, en bois ou en alu. Pour vous aider, sachez donc que pour un portail battant en PVC sans motorisation, le prix du modèle se situe autour de 200 euros et 1000 euros pour un portail coulissant en PVC sans motorisation.

Comme mentionné précédemment, un portail en PVC promet une installation et une fabrication faciles. Ainsi, vous aurez la chance de mettre en place vous-même votre ouverture. Cette solution vous permet également de réaliser des économies sur votre pose de portail. Des modèles en kit vous offrent aussi la possibilité de simplifier la mise en place de votre ouverture.

Facile à optimiser

Un portail en PVC est tout à fait facile à motoriser. Si vous avez donc besoin d’optimiser votre ouverture, on vous recommande de lui offrir un moteur adapté. Un portail en PVC coulissant ou battant motorisé est tout à fait facile à installer. Ce matériau est tout à fait en mesure de supporter tous les modèles de motorisations disponibles.

Une ouverture esthétique

En optant pour un portail en PVC, vous aurez la chance de choisir la forme dont vous souhaitez installer. Ainsi, vous pouvez tout à fait offrir un certain style à votre extérieur grâce au style de votre fermeture. Cependant, vous devez vous limiter uniquement entre le blanc et le beige pour la couleur de votre portail en PVC.


Portail : quel matériau choisir ?

Que vous envisagiez d’opter pour un portail battant ou pour un portail coulissant, le choix du matériau reste le critère le plus important. En effet, toute la qualité de l’équipement repose sur ce point : robustesse, esthétique et longévité. Vous avez notamment le choix entre le bois, le fer forgé, l’aluminium et le PVC. Alors, quel matériau choisir pour son portail ?

Choisir le portail en bois pour son esthétique naturelle

Avant l’utilisation d’autres matériaux dans le domaine de la menuiserie, il n’y avait pas d’autres choix que le bois. On peut donc le considérer comme un grand classique. Cependant, il n’a pas encore perdu sa place. Le portail en bois se distingue particulièrement par son esthétique naturelle et sa chaleur qui est très prisée pour un aménagement intérieur. De plus, vous pouvez choisir entre de nombreuses essences. Le bois massif vous permet de bénéficier d’un portail solide et résistant au choc. Mais, c’est bien connu, ce matériau est rapidement putrescible face aux agressions climatiques. Vous devez donc constamment faire des travaux d’entretien pour conserver son design et sa solidité.

Choisir la solidité en misant sur un portail en fer forgé

Le fer forgé est aujourd’hui utilisé pour la fabrication de portail. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce matériau propose un design assez élégant. Mais son plus grand point fort est sa robustesse. En effet, un portail en fer forgé est extrêmement solide et peut supporter tous les chocs. Son prix est cependant un peu élevé. De plus, ce matériau est sensible à la rouille. Il est donc indispensable de passer un coup d’antirouille ou de peinture au moins tous les 2 ans si vous voulez en profiter pendant longtemps.

Pensez au portail en aluminium pour bénéficier de la robustesse, de l’esthétique et de la longévité

Le portail en aluminium connait depuis quelques années un grand succès et c’est aussi une vraie tendance. En effet, ce matériau est plébiscité pour ses nombreuses qualités. Il propose notamment un design épuré et une esthétique très moderne. Les menuiseries alu sont également disponibles en une multitude de coloris. L’aluminium est certes léger, mais il est robuste et résistant. Ce matériau résiste non seulement aux chocs, mais aussi aux intempéries. Comme vous le savez déjà, contrairement au fer forgé, ce matériau ne rouille pas. En plus, vous n’aurez pas besoin de faire des travaux d’entretien.

Faites des économies en choisissant un portail en PVC

Le polychlorure de vinyle devient également de plus en plus tendance dans le monde de la menuiserie aujourd’hui. Son plus grand atout est son prix puisque le PVC est le matériau le moins cher sur le marché. En ce qui concerne sa qualité, il faut savoir que le portail en PVC ne demande que très peu d’entretien. Il se décline aussi en de nombreux coloris. En revanche, il est moins solide et moins durable comparé aux matériaux précédents. Il est également à noter que le PVC n’est pas adapté pour un panneau de grande dimension.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à faire un choix en fonction de vos besoins, de vos attentes ou de votre budget. Si nous avons un bon conseil à vous donner, c’est qu’il est préférable de débourser plus pour l’achat et éviter les travaux d’entretien. Effectivement, entretenir prend à la fois du temps et augmente considérablement les dépenses.


Portail coulissant ou battant ?

Vous envisagez d’investir dans un nouveau portail ? Pourtant, vous ne savez quoi choisir entre le modèle battant ? Ces 2 types se diffèrent non seulement sur l’aspect esthétique, mais aussi en matière d’usage. Néanmoins, chaque modèle peut répondre aux besoins spécifiques de tout le monde. Pour trouver le modèle qu’il vous faut, il reste important de comprendre les spécificités de chaque type d’entrée.

De bonnes raisons d’investir dans un portail battant

Comme son nom le laisse clairement entendre, un portail battant est constitué de 2 battants (ou vantaux). En s’ouvrant vers l’intérieur ou l’extérieur, ce type classique se pousse. Ce portail se rencontre dans de nombreux foyers. Un portail battant convient sans souci avec un accès en pente à condition que celle-ci ne soit pas trop importante. Cela est possible par le biais des systèmes de relevage.

Notre conseil : si vous disposez d’un accès en montée, choisissez une ouverture en extérieur. Par contre, si l’accès est en descente ou plat, toute ouverture est possible.

L’avantage de ce type se réside dans le fait qu’il n’occupe pas beaucoup de place. Un espace de débattement suffit pour permettre l’ouverture du portail. Il est à savoir que ce type existe dans tous les matériaux. Aussi, tous portails battants peuvent être motorisés. Le marché vous propose de nombreux modèles de moteurs adaptés à votre portail battant.

Pourquoi utiliser un portail coulissant ?

Un portail coulissant, comme son le laisse deviner, s’ouvre en coulissant de manière latérale. L’ouverture peut se fait aussi bien vers la gauche que vers la droite. Ce type de portail convient parfaitement pour ceux qui ne disposent pas assez d’espace à l’entrée. En effet, il permet de faire un gain de place considérable, car un espace égal à la distance entre les 2 piliers suffit. Cela correspond bien évidemment à la longueur de la menuiserie. Par contre, une marge de sécurité d’au moins 60 cm doit être prendre en compte. La praticité est l’un des grands avantages d’un portail coulissant. Il convient parfaitement aux entrées en pente. D’autant plus, ce modèle peut parfaitement accueillir un système de motorisation. Pour finir, un portail coulissant existe dans tous les matériaux.

Certes, si vous êtes du genre classique et traditionnel, un portail battant est ce qu’il vous faut. Par contre, si vous manquez d’espace sur votre entrée ou que celle-ci se trouve en montée, privilégiez le portail coulissant. Si vous avez du doute, demandez l’avis d’un expert.


comment poser un grillage rigide en pente

Tout le monde peut être tenté par la pose d’un grillage rigide parce que c’est une tâche plus ou moins facile à réaliser, surtout s’il s’agit d’une structure achetée en kit. Toutefois, en raison de certains facteurs, les conditions à respecter pour sa réussite peuvent changer. C’est pourquoi il est d’une importance capitale de connaitre les caractéristiques de votre terrain avant d’effectuer l’installation de votre grillage rigide. Pour un terrain en pente, la tâche semble un peu compliquée. Alors, nous allons vous aider à l’accomplir.

Les contraintes d’un terrain en pente

Lorsque le sol est plat et régulier, la pose d’un grillage rigide ne présente aucune complication. En revanche sur un terrain en pente, la mission devient plus technique parce qu’il faut suivre le relief ou la pente naturelle qui se présente. Plusieurs paramètres sont effectivement à prendre en compte si vous souhaitez installer un grillage rigide sur un sol en pente. Cela inclut à la fois le point de vue technique et esthétique parce qu’il est difficile d’avoir un ensemble de vu sur une telle construction. Aussi, la topologie du terrain sur lequel le grillage doit être installé est aussi à considérer. Cela permet de définir avec précision le choix de mise en œuvre que vous serez amené à faire.

Technique de pose en escalier

Aussi connue sous le nom de pose « en redan », cette technique est certainement la plus facile à mettre en œuvre quand il s’agit de pose en pente. Elle consiste à décaler chaque panneau verticalement en suivant la pente naturelle. Et cela, après avoir installé correctement le premier poteau. Toutefois, par mesure de précaution, chaque poteau ne doit pas définitivement être scellé qu’au fur et à mesure que les panneaux ne seront pas en place. Cela permet d’ajuster au mieux tous les éléments qui composent le grillage rigide.

En revanche, même si cette technique est facile à appliquer, il est important de savoir qu’elle trouve ses limites lorsque le dénivelé devient trop important.

La pose « en dénivelé »

Cette technique se base sur le principe de « coller » au plus près à la pente naturelle du sol. Concrètement, il s’agit de découper consciencieusement chaque panneau dans sa partie basse. Et cela doit être réalisé de manière à ce qu’il puisse épouser la topologie du terrain. Le résultat est souvent visuellement intéressant et particulièrement soigné. Cependant, pour ceux qui n’ont pas assez de temps pour accomplir cette mission, il faut le confier à un professionnel parce que la technique accentue considérablement le temps des travaux.

À retenir

Il est important de souligner que les plaques de soubassement sont très importantes ici. Il ne s’agit pas d’une obligation, mais ces plaques permettent d’apporter un résultat considérablement remarquable. Aussi, les plaques de soubassement apportent une longévité différente à l’installation. Et le grillage rigide peut s’adapter à la nature du terrain en leur présence. En outre, la clôture est isolée contre l’humidité et le changement de la pente. Après, le grillage et les propriétaires seront aussi épargnés par les incidents occasionnés par l’utilisation d’outils jardinage, notamment la tondeuse ou le râteau ou le coupe-bordures.


comment installer grillage rigide

Contrairement au grillage souple, le grillage rigide est celui qui pourra mieux sécuriser votre maison. En effet, il se compose de panneaux en inox qui lui confèrent une grande résistance. Grâce à cela, il résiste facilement à toutes les épreuves notamment les contraintes de temps (fortes intempéries, chaleur extrême, etc.). Si vous avez décidé de délimiter votre propriété avec un grillage rigide, sachez que son installation ne s’improvise pas. Vous devez avoir au minimum quelques notions en bricolage. Si c’est le cas, voici justement les étapes pour monter un grillage rigide autour de la maison.

Préparer le chantier

La préparation du chantier n’est pas une étape à prendre à la légère. Cela consiste dans un premier temps à délimiter votre terrain. Vous devez pour cela utiliser comme repères les bornes cadastrales qui constituent les représentations matérielles des délimitations de votre propriété. Ensuite, il faudra planter les piquets à l’emplacement de ces bornes et de les relier à l’aide d’un fil. C’est ce fil qui définira la ligne de pose de votre clôture grillagée.

Mise en place des piquets intermédiaires et des poteaux

L’installation des piquets intermédiaires nécessitent à la prise en compte de la largeur d’un panneau qui équivaut à l’écart entre deux piquets. Cela va vous permettre de connaître le nombre de panneaux nécessaires pour clôturer votre maison.

Puis, passez à la pose des poteaux serviront de soutien aux panneaux qui vont composer votre grillage rigide. Pour réussir à les sceller dans le sol, creusez des trous d’environ 30 cm de profondeur au moyen d’une bêche. Installez ensuite les poteaux d’angle en veillant à les enfoncer à une profondeur de 10 cm. Et à l’aide d’un niveau à bulle, vérifiez qu’ils sont parfaitement droits avant de remplir les trous de béton par le biais d’une truelle. Pour la pose des poteaux intermédiaires, le processus est le même. Lorsque ce sera fait, laissez sécher le béton.

Le montage des panneaux de grillage

Lorsque le béton est entièrement sec, vous pouvez enfin procéder à la pose du premier panneau de grillage rigide. Pour ce faire, il suffira de le glisser dans les rainures des poteaux dédiés à le recevoir. Et refaites cette opération pour chacun des poteaux. Et dès lors que tous les panneaux sont installés, veillez à enfoncer solidement chaque poteau avec une masse. Ensuite, utilisez les clips d’attaches et les colliers de fixation pour bloquer les panneaux sur les poteaux. Et au cas où l’espace entre les deux derniers poteaux ne correspondrait pas à la largeur d’un panneau, il vous sera possible de découper les excès au moyen d’une meuleuse. Ca y est ! Vous savez désormais comment mettre en place un grillage rigide. C’est une opération simple et rapide à condition d’avoir des connaissances sérieuses en bricolage. Par contre, si ne croyez pas en être capable, vous pouvez toujours contacter un installateur professionnel.


comment poser grillage rigide

Résistant et durable, le grillage rigide séduit plus les utilisateurs par rapport aux autres types de grillages proposés sur le marché. Qui plus est, le grillage rigide offre un niveau d’esthétique plus élevé par rapport à ses prédécesseurs. Et sa facilité d’installation permet à tout le monde de réaliser sa pose. À ce sujet, nous avons quelques astuces à vous filer pour que vous réussissiez la mise en place de votre grillage rigide.

Les étapes préliminaires

Avant de procéder à l’installation du grillage rigide, il faudra se préparer rigoureusement afin que tout se déroule facilement. En l’occurrence, le matériel nécessaire doit être complet avant d’entamer les travaux. En premier lieu, vous aurez besoin d’un outil de métrage et de traçage (mètre, niveau et cordeau). Après, il va falloir utiliser une petite pelle de jardin (une bêche) aussi pour faciliter la préparation du chantier. En suite, prévoyez une massette, une auge, un seau, des piquets, des tasseaux de maintien et un matériel pour faire du béton. Ainsi, vous évitez les mauvaises surprises liées au manque de matériel. Aussi, dans le cas où vous aurez encore besoin de couper le grillage rigide, munissez-vous d’une meuleuse avec disque à métaux.

Bien entendu, les accessoires de protection tels que les gans, les lunettes, etc. doivent être primordiaux.

Différents types de pose de grillage rigide

Selon le modèle de grillage que vous vous êtes procuré, les procédures à suivre pour la pose peuvent être diversifiées. L’étape commune à tous les types c’est la préparation du terrain et la mise en place des poteaux. Pour cela, il vous suffit de déterminer l’emplacement des poteaux et de poser des piquets pour avoir une référence. Après, creuser à la place de chaque poteau et les implanter dans chaque trou. C’est à la fin que vous versez le béton dans l’emplacement des poteaux. Par la suite, vous devez attendre que le béton soit sec pour poursuivre l’opération. Cela peut prendre 24 h minimum pour qu’il sèche.

En outre, c’est au niveau de l’installation des panneaux de grillage que la différence se situe. Généralement, toutes les étapes à suivre pour réussir la pose du grillage sont expliquées dans la notice d’installation. Et pour ceux qui ont déjà un muret de clôture, il suffit de réaliser une pose à platine. C’est aussi possible d’effectuer ce genre de pose même si vous n’avez pas encore de muret, mais ici, vous devez encore créer un nouveau muret.

Pose du panneau en quelques mots

Il est très facile de réaliser la mise en place du panneau de grillage une fois que les poteaux sont en place. Et selon la forme des poteaux, le type de fixation muni avec le produit peut être différent. Vous devez seulement assembler le panneau sur le sol avec le poteau en faisant attention au sens du panneau. Après, vous n’avez qu’à relever l’ensemble et fixer les panneaux dans le dernier poteau en place. Et jusqu’à ce que votre propriété soit bien clôturée, vous n’avez qu’à répéter cette action.